Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA… Avec un Happy End !

30 juin 2017 : une journée pas si mauvaise !

Et si c’était ça, LA mauvaise nouvelle cette année ??!!

.
Vous avez bien lu, DNLP me laisse un peu de répit !!!

.

En résumé, la levocardie (on est passé à 90° au lieu de 80 la semaine dernière et des 35-45 normaux!!), l’hypertrophie du coeur et l’irrégularité de la paroie (encore une nouveauté !) n’amènent pas le cardiologue à nous faire faire l’amnio ! Il ne saurait pas quoi rechercher exactement, et l’amnio n’amènerait pas forcément de réponse.

.

Il me demande de refaire une écho à 32sa avec mon SF échographiste, pour vérifier l’évolution. Si les problèmes s’accentuent, on reparlera d’amniocentèse à ce moment-là.

.

Il nous demande aussi de faire une écho et  un électrocardiogramme dans la semaine qui suit la naissance.
.

Je n’ai peut-être pas gagné les 100 millions de l’Euromillions, mais j’ai gagné un truc encore plus gros !! (En même temps, je n’avais pas joué à l’Euromillions 😉)
.

Encore merci pour votre présence dans ces moments difficiles, vous pouvez sortir le champagne (ou le Champomy pour certaines !)!!!

20 commentaires »

26sa+3 : « choisir » sa préparation à la naissance et petit point MILK

« Choisir » sa préparation à la naissance :

.

Pour Mini-Koala, en tant que nullipares, nous avions opté pour une préparation classique. Après un entretien individuel pour nous connaître un peu (parcours (ma sage-femme n’a pas été déçue !), péridurale ou non, désir d’allaiter ou non, questions/appréhensions/peurs, entre autres), nous nous sommes  dirigés vers des cours plus généraux. Le plus dur était derrière nous, il n’y avait plus qu’à pondre l’enfant tant désiré (ça s’annonçait plus rapide que pour le concevoir). Oui je voulais une péridurale (pourquoi avoir mal alors qu’on peut faire autrement ? DNLP en rigole encore!!) ; oui je voulais essayer d’allaiter ; on aurait bien fait de l’haptonomie mais rien n’est proposé par chez moi; contraception, non, nous on est plutôt infertilité, mais merci quand même.
.

Nous étions donc deux dindes accompagnées de leur mari (merci ma sage-femme adorée d’avoir restreint le groupe, et surtout d’avoir choisi une autre dinde qui ne soit pas trop PB). 7 cours pour faire le tour de la naissance (le travail, l’accouchement, la respiration, les positions, les soins du nouveau-né, l’allaitement, et la contraception (celui-ci on l’a un peu séché, d’ailleurs la SF se rappelle encore du sourire du Koala au début du cours).

.

Mini-Koala est née, j’ai pu mettre en pratique un millier de bons conseils, et j’ai eu ma péridurale…. qui n’a fonctionné qu’à droite, mais me bloquant sur un lit d’hôpital allongée sur mon côté gauche. En un mot, l’horreur. Oui, il est probable que sans péri j’aurais eu moins mal (même si ma mémoire n’a pas tout oublié : oui les contractions, même sur un ballon, c’est loin d’être le club Med).

.

Et puis le Miracle s’est installé. Et mon gynéco m’a conseillé de refaire une prépa si ça me fait plaisir. J’ai donc rappelé ma SF. Qui a commencé une formation en haptonomie l’été dernier. Mais la formation dure 3 ans, tant pis pour moi.

.

Hier, on a donc eu l’entretien individuel. On a parlé hématome (tiens, pour son deuxième enfant elle a eu ça aussi…. Et elle a accouché à 34SA, après avoir perdu les eaux à 33SA. Pas très rassurant tout ça.). 

On a parlé prépa classique, et comme on a fini la dernière il y a moins d’un an et demi, il est évident pour tout le monde que ce serait totalement inutile.

Pour l’allaitement, je voudrais à nouveau allaiter. 

On évoqué mon souhait d’accoucher sans péri, ou au moins de tenter. 

.

Elle propose quatre types de prépa :

– la classique

– autour de la relaxation et du yoga

– en piscine

– avec de la sophrologie.

Dans notre cas, on élimine la première. Mais grâce à l’hématome, elle m’interdit le yoga : bye bye la deuxième. La piscine ne reprend qu’en septembre, la dpa est le 10 septembre, on oublie l’idée. Il me reste donc la sophrologie (où le Koala n’est pas associé, c’est un peu l’opposé de l’haptonomie…), le « choix » est fait.

.

Bon, elle m’avertit que la sophrologie c’est très particulier. On est dans un état à la limite du sommeil, enfermé dans son monde. Ça plaît ou ça ne plaît pas. Je tente le 27 juin, et je vois si je continue. En attendant je veux bien votre ressenti pour celles qui ont fait une préparation sophro ☺

.

Petit point MILK : (dégoulinant de milkitude, vous pouvez passer votre chemin!)

.

Mini-Koala aura 14 mois vendredi.

Elle n’est pas dans la catégorie des petits gabarits. À 12 mois, elle faisait 10,5 kg pour 79 cm.

Ses cheveux frisent, sauf la mèche de devant, allez comprendre…

Elle tient assise depuis ses 5 mois. Elle se déplace sur les fesses depuis ses huit mois (elle a profité de l’occasion pour se faire tomber le sapin sur la tête…), et à quatre pattes depuis ses 10 mois, moment qu’elle a trouvé idéal pour aussi se mettre debout. Elle a décidé qu’à 13 mois, c’était le bon moment pour enfin apprécier​ être sur le ventre (elle a réussi à se retourner à 3 mois et demi, elle n’était pourtant pas en retard). Et voilà une semaine qu’elle marche ! (Je t’avais bien dit PmaVie que c’était une histoire de jours…. 1 jour !!). Depuis, mon dos et mes contractions apprécient. Depuis, elle court (j’exagère à peine !), et elle tombe (note à moi-même : toujours se déplacer avec de l’arnica…).

Pour les nuits, on a refait un tour chez l’ostéo et on a changé l’homéopathie. Bilan : moins de réveils nocturnes (on est passé de 5 réveils, à 1 voire 0). Par contre, je crois que Mini-Koala n’est pas une grosse dormeuse. Elle est debout tôt, voire très tôt. Le soir, elle tombe de fatigue entre 19h30 et 20h. Le matin, elle se réveille actuellement vers 5h15. (Parfois 6h…Parfois 4h30…) Inutile de vous dire que je fais la sieste en même temps qu’elle (merci l’arrêt maladie pour l’hématome, je ne tiendrais pas le coup sinon).

Elle adore le chat (la réciproque n’est pas vraie…) et bade le Koala ! 

Elle baragouine toute la journée (maman, papa, bé pour tombé, un truc qui ressemble à regarde, et surtout beaucoup de gazouillis n’ayant pas de sens connu). Elle est hyper douée pour imiter tous les bruits de bouche, je suis impressionnée (et Milk à fond).

Elle sait faire le bruit des bisous, mais elle ouvre grand la bouche pour faire un bisous (elle mange donc souvent les poils du chat). Elle vient se coller contre nous pour faire un câlin, parfois sur une partie du corps inhabituelle​ (les pieds, très souvent !)

Elle est un brin maniaque. Impossible de laisser un placard entrouvert ou un tiroir mal fermé : deux petites mains arrivent dans l’instant pour refermer tout ça.

Elle aime les livres, et lorsqu’elle les regarde, elle dit toujours « maman » pour la dernière page des livres sonores (oui, celle qui a le compartiment des piles, elle n’a pas le droit de tout arracher). Elle adore ramasser les cailloux. C’est peut-être pour ça qu’elle veut constamment mettre ses chaussures et ouvrir la porte.

Lorsqu’on mange, elle vient se mettre à côté de nous, la bouche grande ouverte. Le message est très clair ! Elle mange de tout avec envie, sauf les patates douces. Elle a décrété qu’elle n’aimait plus ça. Elle commence à manger toute seule,  à mais il ne faut pas avoir peur de nettoyer (la chaise haute, le sol, les vêtements, le bébé). On limite les morceaux, trop de frayeurs ces dernières semaines (les belles frayeurs, celles où elle ne respire plus 😱). En même temps, mâcher avec une seule prémolaire qui a à peine percé, c’est pas évident (mais elle a 8 dents (que 3 en bas…. Faut pas chercher à comprendre), et 3 autres qui ne vont vraiment pas tarder… Donc elle bave +++, la pauvre).

Elle adore le bain, surtout pour éclabousser.

C’est une petite fille souriante, mais qui maitrise bien le non, de la tête et du doigt !

Bon, je vais m’arrêter là, on me fait signe que vous n’êtes plus que 3! 

.

Demain c’est l’écho de contrôle, j’espère avoir de bonnes nouvelles de l’hématome, du coeur et du rein !

16 commentaires »

22sa+2 : l’écho t2

C’était mardi. 

+3,5kg (ça y est, j’atteins le poids de départ de la grossesse de Mini-Koala !)

Pas de nouveaux saignements (ils se sont arrêtés juste avant les 20 sa)

Un Miracle qui bouge énormément

.

Le Koala m’accompagne à l’écho. Et quand il est là, les nouvelles sont bien meilleures !!

En bref, l’hématome a DISPARU !!!!! (Bon, en vrai il y en a un autre, celui que le gynéco a mesuré il y a 15j : mais « chez une autre patiente, je n’en aurais même pas parlé, bon, vu votre dossier, je mets quand même la photo et les mesures mais je ne le mentionne pas dans le compte-rendu »).

Pour la levocardie modérée : le sage-femme a montré l’écho à un docteur de Marseille qui ne voit pas d’anomalies. Mon sage-femme échographiste maintient que pour lui le coeur est trop à gauche. Il nous a demandé l’autorisation de montrer les nouveaux clichés à ses confrères pour avoir leurs avis (chose que l’on a acceptée​, évidemment). Il a détaillé le coeur du Miracle sous toutes ses coutures, et il n’a pas vu d’autres anomalies. 

Il y a un rein qui est dans la limite haute des mesures (5mm), à surveiller.

Notre Miracle pèse maintenant 495g (23eme percentile). C’est, comme Mini-Koala, un modèle tout en longueur (pour la taille, on est au 65eme percentile).

.

On continue les contrôles écho tous les mois, ce qui fait un rendez-vous​ tous les 15 jours en alternance avec le gynéco. 

Les contractions s’invitent depuis presque 15j (souvent le soir, parfois aussi la journée quand Mini-Koala ne supporte pas de ne pas être aux bras/enchaîne les bêtises/veut escalader les escaliers), ce qui me fait dire que même si l’hématome d’origine s’est fait la malle, il est peu probable que je reprenne le travail.

23 commentaires »

12sa+2 : l’écho t1

Petit point sur la suite des événements depuis dimanche : les saignements se sont quasiment arrêtés, et les quelques traces restantes ne sont plus rouges.

Hier, c’était rdv gynéco suivi de l’écho t1. Chaussettes de swap aux pieds, tee-shirt jaune moutarde sur le dos (Princesse Pi comprendra 💖).

Rdv gynéco express, car il me restait une heure pour la consultation et le trajet jusqu’au sage-femme (mon gynéco était à la bourre, pas de bol!). Je lui explique notre fin de weekend, on passe à l’écho. Oui, il y a un « petit » décollement, 3 semaines d’arrêt avec pour mot d’ordre « repos »…. On refait une écho dans 15j pour vérifier que ça se résorbe. À bientôt.

Il a oublié de me faire l’ordo pour les urines du mois prochain… Trop tard, on verra demain.

.

Je file dans la voiture, j’ai de la chance, il n’y a personne sur la route. Je retrouve le Koala chez le sage-femme. 

.

Il se rappelle de nous, en même temps on s’est vu il n’y a pas si longtemps. « Ah oui, vous aviez fait une icsi. » Ben là, il est venu tout seul. « C’est très fréquent. » Ça nous a fait du bien d’entendre autre chose que « c’était donc dans votre tête ! », et il a même argumenté en notre faveur : je l’adore ce SF (sauf quand il m’envoie faire un monito en urgence 😋).

On passe à l’écho. Notre Miracle va bien. 63,4mm, 160 bpm, et un bébé qui bougeotte beaucoup. Clarté nucale à 2,4mm : c’est moins que les 3,5 réglementaires, c’est plus que les 1,63mm de Mini-Koala.

Il cherche le décollement de 3cm par 3cm, lui voit un hématome de 7cmx6cm sur 13mm d’épaisseur et du sang neuf de 3cm par 3cm. Ce serait moins grave qu’un décollement, mais je vais saigner un bout de temps. Si c’est à nouveau l’hémorragie, on retourne à la maternité sans hésiter.

.

On prend rdv pour le contrôle de l’hématome. Et d’ici là, repos et pas de longs trajets en voiture.

.
Donc, vous l’avez compris, dans les prochains jours, je vais continuer de squatter mon canapé.
.

Ma mère n’arrête pas de me demander quand est-ce qu’on l’annonce à nos grands-mères…. on avait prévu une annonce après les résultats du tri-test. Comment lui dire qu’on va encore attendre quelques jours/semaines ?? Oui, DN(LP) m’a bien refroidi.

18 commentaires »

12sa : le sale rappel de DN(LP)

Je voyais arriver les 12sa et je commençais à vraiment réaliser que j’étais Gertrude. Que Mini-Koala allait vraiment devenir une grande soeur. Que la PMA était derrière nous pour de bon.

.

Puis, il y a eu aujourd’hui. 12sa tout pile. J-2 avant l’écho t1.

Journée tranquille à la maison, nous baladons pour profiter du soleil. Je ne porte pas Mini-Koala, le Koala se régale et moi je me ménage. Nous rentrons. 

Pause pipi. Du sang. Petit moment de panique. Je redescends d’un coup de mon petit nuage. J’explique au Koala. Nous décidons de déplacer le rdv gynéco de mardi à lundi matin, quitte à faire le pied de grue pendant des heures.

.

Je fais du canapé : j’excelle. 

Puis une sensation : je suis trempée. Je saigne, abondamment. Les larmes montent. 

Le Koala appelle la maternité (à 1h de chez nous, on ne change pas une équipe qui gagne). Ils nous disent de passer. 

.

Il est 18h30, nos familles sont à une heure de route, Mini-Koala ne va pas tarder à passer à l’étape pyjama-repas-dodo. Le Koala appelle ses parents à la rescousse pour qu’ils jouent les nounous.

.

Nous arrivons à la maternité à 20h30. C’est Justine qui nous accueille : la SF que nous avions rencontrée suite à l’écho t3 (celle où Mini-Koala était en transverse et avait refusé de bouger la moindre partie de son corps). Nous espérons la même fin heureuse. 

Je me dis que DN n’a pas de coeur s’il elle me fait gertruder et nous anéantit quelques semaines plus tard. 

.

Une fois la salle d’écho libérée (à croire qu’il y a foule le dimanche soir), elle me pose la sonde, et notre Miracle bouge. Son cœur bat. Nos larmes coulent. Il est bien là, en pleine forme.

Il y a un décollement placentaire de 3cm par 3cm. Il faut du repos. DN nous laisse un peu de répis. On relâche la pression. 

.

Prochain rdv dans 2 dodos… Enfin si j’arrive à dormir !

.

PS: DN : tu t’ennuies tant que ça ?

.

PPS : voir écris G3 P1 sur le papier de la maternité, ça fout un coup au moral, malgré le P1.

55 commentaires »

6sa+4 : écho de datation

Un petit Miracle de 6,5mm, avec un cœur qui bat. 

Il y a 10j de décalage par rapport aux dernières règles, mais la date nous semble cohérente.

Prochain rdv dans une semaine, avec mon gynéco.

Nous sommes sur notre petit nuage.

37 commentaires »

Je suis Gertrude

11523

.
Pas de doute, je suis Gertrude…

.

Je n’ai plus qu’à faire l’écho de datation pour savoir depuis quand…

62 commentaires »

Anniversaire Joyeux 

Il y a 5 ans, nous nous disions Oui. Pour le meilleur et pour le pire. C’était sans compter sur DNLP, qui nous en a fait baver ces quatre dernières années (et qui n’était jamais bien loin cette année).

Aujourd’hui, Mini-Koala fête ses 3 mois.

Alors cet anniversaire a une saveur nouvelle, puisque c’est le premier que nous passons le cœur léger et les bras pleins. Et je vous souhaite à toutes de vivre votre prochain anniversaire avec ce sourire aux lèvres, en réalisant l’immense Bonheur que vous vivez chaque jour.

 

.
(Demain aura lieu l’anniversaire de la ponction en laquelle je n’avais aucun espoir… ça aussi ça me fait tout chose, de me dire que Mini-Koala qui gigote/tète/bavouille/sourit/rigole/parle aujourd’hui, n’était alors que deux cellules dans une boîte pétri !)

9 commentaires »

L’arrivée de Mini-Koala

Je vous avais promis cet article. Mini-Koala va avoir déjà 6 semaines samedi et je n’ai pas encore pris le temps de vous raconter notre rencontre. (Ptibichon, tu as bien fait de planifier l’envoie du colis de ton concours en juillet, parole de Milk débordée!!)

Allez, c’est parti !

Rappel :

J’ai prévu d’accoucher près de mon centre pma, à 100km de chez moi. Il a été convenu avec Docteur Sourire, dès les premières semaines de grossesse, que je n’accoucherai pas à l’hôpital à 5 minutes de chez moi trop facile (mauvaise réputation que je n’ai pas envie de tester). La grand-mère du Koala a une maison à 10 minutes de la clinique qui est vide depuis qu’elle est en maison de retraite. Nous irons donc nous installer là-bas 2-3 semaines avant la DPA (en vrai, on y est allés 5 jours avant on est trop bien chez soi) et le Koala fera les allers-retours pour aller bosser.

 

Vendredi 1er avril, 41SA tout pile :

Cela fait 3 jours que Mini-Koala a le dos à droite, ce serait bien qu’il se tourne .

J’ai rendez-vous à la clinique pour un monito de contrôle et une écho à 11h.

Tout va bien : pas de contractions, col fermé mais court (c’est là que les chemins de Mini-Koala et de TED se sont séparés!).

On passe à l’écho pour vérifier que Mini-Koala va bien et qu’il y a assez de liquide dans sa piscine. C’est mon gynéco qui s’occupe de moi (il est de garde tout le WE). Tout est OK, il me donne rdv dimanche à 11h pour un autre monito et une autre écho et me dit que si rien ne bouge, ce sera déclenchement mardi matin. OK, même pas peur, j’ai parié sur le 1er avril entre 18h et minuit pour l’arrivée de Mini-Koala. le gynéco rigole et me dit à ce soir alors !

Nous partons manger chez des amis, il est 13h et une première contraction (pas douloureuse) pointe le bout de son nez. On plaisante, d’autres suivront dans l’après-midi (toujours pas douloureuses) mais pas régulières. Cacahuète, la filleule du Koala, valide le choix du prénom (en vrai le Koala s’est plié à mon idée et a légèrement dirigé son choix : on ne fait pas totalement confiance à une enfant de 4 ans ! ).

Le soir, repas chez mes parents. Des contractions, toutes les 7, 12, 20 minutes… OK, j’arrête de regarder l’heure, ce n’est ni douloureux ni régulier.

Il est 21h, on rentre chez la grand-mère. On est crevés et de toute façon, il n’y a pas la télé. Allez, zou, au lit. le Koala, crevé par sa semaine d’allers-retours au boulot s’endort immédiatement. Moi je prends le temps : douche, crème anti-vergetures, pause pipi. Et là, en m’essuyant, il y a du sang. Pas beaucoup, mais du sang quand même. Il est 21h45, je réveille le Koala et lui explique la situation. Il pense que c’est inutile d’aller à la clinique, je le convaincs en lui lisant les recommandations de ma clinique sur le départ à la maternité. il y a bien écrit saignements, même légers. On part, convaincus qu’on y va pour rien et que c’est le TV du matin qui a provoqué les saignements.

 

Vendredi 1er avril, 22h :

Clairement, il me reste 2h pour pondre et gagner mon pari, je me fais à l’idée que j’ai perdu.

Je sonne, explique mon problème et on nous ouvre l’ascenseur (tout un protocole pour accéder à la maternité la nuit). Une infirmière nous attend en haut, elle nous installe et me demande de remplir mon gobelet (ouais ! Ils ont compris qu’un flacon en fin de grossesse c’est de la torture!!). Je lui explique que c’est impossible puisque je sors des toilettes (d’où ma visite à 22h si vous avez suivi). Ok, on laisse tomber alors. Mon sage-femme arrive. Il me demande comment était mon col le matin et propose, si je suis inquiète de vérifier. Je ne suis pas du tout inquiète, je suis là parce que c’était écrit qu’il fallait que je vienne !!! Donc non merci.
Il me pose le monito et pour lui les saignements c’est juste le bouchon muqueux. Je ne sais pas à quoi ressemble un bouchon muqueux, mais chez moi y’a bouchon et là ça ne pouvait pas boucher quoique ce soit. Ok, en gros il confirme que je suis venue pour rien, mais je suis là, j’ai droit à mes 30 minutes de monito.
A la fin théorique du monito, mon sage-femme revient et me dit qu’on prolonge ledit monito parce que Mini-Koala ne supporte pas terrible les contractions. Les contractions? Quelles contractions??? (Bon, ok, en vrai j’en ai un peu, mais pas plus que certains soirs et elles ne sont toujours pas douloureuses.)
Une heure plus tard, le monito est fini et j’ai le droit de rentrer chez moi (enfin chez la grand-mère) « si vous pensez que vous pourrez dormir ». Bien sûr que je me sens, puisque je ne suis pas du tout venue pour les contractions.

Il est minuit, nous nous couchons et moi j’ai perdu mon pari.

 

Samedi 2 avril, peu après minuit :

Je suis couchée, oui, mais je ne dors pas (contrairement au Koala, c’est gentil de vous inquiéter pour lui). Je sens les contractions et elles commencent à piquer un peu. à 1h43, je me décide enfin à regarder l’heure sur mon portable, parce que quand même elles ont l’air régulières et rapprochées les coquines. On est entre 7 et 10 minutes, et j’ai des petites douleurs de règles.
Pour ne pas réveiller la Koala, je décide de me lever, d’aller faire pipi, de prendre une douche…. Et ça pique toujours ! Ma maternité demande 2h de contractions toutes les 5 à 10 minutes pour aller leur rendre visite. Il va falloir que j’attende encore un peu.

 

Samedi 2 avril, 2h40 :

J’ai mal (grosses douleurs de règles, oui, chez moi on ne plaisante jamais à J1 !), ça ne fait pas 2h, mais là on est passé à 5 minutes entre deux contractions. Je réveille donc (encore) le Koala, je lui dis que j’ai des contractions et qu’on va y aller. « Mais t’es sûre? » « Oui, on va y aller, habille-toi. » Et là, une contraction est apparue et il a compris qu’il FALLAIT y aller (c’est mieux qu’un long discours!).
On monte dans la voiture, les contractions sont maintenant toutes les deux minutes.

 
Samedi 2 avril, 3h :

Arrivés devant l’ascenseur de la maternité, le Koala sonne et donne le motif de notre troisième visite « Ma femme a des contractions toutes les deux minutes » (C’est de moi qu’on parle là ??? Je ne réalise toujours pas que la pma a changé notre vie.)
C’est la même infirmière qui nous accueille aux portes de l’ascenseur « Ah ben là c’est plus pareil que tout à l’heure! ». Non, je confirme ! Mais on ne vient pas pour les mêmes raisons non plus !
Elle nous installe dans la salle de travail et me donne mon gobelet.
Le sage-femme rentre dans la salle et me dit « Rebonsoir. » Je lui réponds qu’il avait raison, je n’ai pas dormi moi. Il me pose mon monito et me dit qu’il revient pour faire un TV dans 1 minute. Je m’exécute : j’attends donc les fesses à l’air, avec la porte entrouverte. Le Koala est un peu choqué : « Mais arrête, la porte est ouverte ! » Je lui réponds qu’il n’y a que du personnel soignant dans cette partie là de la clinique et que de toute façon j’ai perdu ma pudeur au cours des 4 dernières années. Le SF est de retour et m’examine : « Ca a un peu bougé. » Il sort. On se regarde avec le Koala. « Un peu bougé »? C’est une façon délicate de me dire que je ne suis pas encore à un ? J’ai mal pourtant, qu’est-ce que ça va donner pour la suite ?? (J’en profite pour vous glisser que je n’ai pas rempli mon gobelet, puisque le sage-femme m’a placé le monito avant. L’infirmière va râler, ça fait deux fois que je lui fais le coup ce soir!)
Quelques minutes après, je ne me sens pas bien, demande au Koala de sonner et vomis (le Koala a juste eu le temps de m’attraper une bassine, je suis sûre qu’il est ravi… Pardon mon amour.) Le sage-femme arrive en courant accompagné d’une autre SF (enfin je crois qu’elle était aussi SF). C’est rien, ça va mieux, mais merci d’être venus.
Une fois le monito fini, les prises de sang terminées, j’ai le droit de monter sur mon ballon. Ca soulage ! Et pour être sûr que je bouge, le Koala donne discrètement des coups de pied dans le ballon le bougre, il me l’avouera le lendemain.
L’adorable sage-femme revient et prend de mes nouvelles (en gros j’ai mal, mais je gère grâce au ballon et à la respiration). « Bon, qu’est-ce qu’on fait ? Si vous êtes toujours à 5-6 on pose la péri, mais si vous êtes à 7-8 on se lance sans péri? » Là, j’ai buggé !! 5-6????? Ah, c’est pas pour ne pas me décourager qu’il n’a pas voulu me dire à combien j’étais en arrivant, mais pour que je ne panique pas (et c’est pour ça aussi qu’ils sont arrivés à deux en courant quand j’ai sonné… tout s’explique.). Mais là, je suis sous le choque !! C’est donc le Koala qui répond pour moi, que oui, avant aujourd’hui c’est ce qu’on avait imaginé.
Le sage-femme revérifie donc mon col et me dit qu’il appelle l’anesthésiste. Je retrouve le sourire entre deux contractions, évidemment. Il doit être 4h, j’alterne ballon et monito et j’attends de pied ferme mon sauveur l’anesthésiste. (A ce moment-là, j’ai perdu toute notion de temps, vous m’excuserez, j’étais concentrée sur ma respiration.)

 

Samedi 2 avril, 5h :

Mon sage-femme propose de me passer en salle d’accouchement. L’anesthésiste va arriver. Ok, on y va (et je perds les eaux au deuxième pas. Sympa, je suis trempée et on va me suivre à la trace dans le couloir !).
Une fois arrivés (oui, traverser un couloir avec des contractions et en perdant les eaux ça prend du temps), re-monito cette fois avec une jolie blouse bleue qui laisse voir les fesses (moment nostalgie, la dernière fois que j’étais habillée comme ça, c’était le 3 juillet, date du début de grossesse). J’ai mal, il est où ce p****** d’anethésiste ???? On me demande de me mettre sur le côté gauche. A chaque contraction le cœur de Mini-Koala descend à 60, je vois bien que les contractions il n’aime pas ça (en même temps à 22h c’était déjà pas trop son truc). On me promet l’arrivée de l’anesthésiste depuis plus d’une heure, le moral prend un coup à chaque fois qu’on me dit qu’on va l’appeler. Mais qu’est-ce qu’il fait boréal ????

 

Samedi 2 avril, 6h :

L’anesthésiste arrive enfin ! Elle s’installe, n’a pas le matériel qu’elle demande, s’en va, revient, repart, revient (et moi je vais la mordre si elle ne me pique pas rapidement !!). Elle demande à l’infirmière 2 doses de tel produit, l’infirmière lui répond qu’elle a préparé 3 doses de l’autre. Mais bord@l, depuis plus de 2h on me vend du rêve avec la péridurale et ils ne sont pas fichus d’avoir préparé le matériel ??? Le moral est proche de 0 !

 

Samedi 2 avril, 6h30 :

Le Saint-Graal est enfin là ! Le Koala a le droit de rester pendant la pose de la péri, c’est parti.

Elle pique, et je sens la piqûre à droite. Euh, ça doit être mon imagination.
1ère contraction sous péri, ouf, je respire ! Ah, ben en fait non. Tout va bien à droite, rien ne va plus à gauche. Ils me font me coucher sur le côté gauche pour que le produit se diffuse, ils me réinjectent 2 doses, mais rien n’y fait, la péri ne fonctionne qu’à droite. Et je n’ai pas le droit de me lever pour essayer de me soulager.
Entre temps, on change de sage-femme. Elle m’explique comment gérer la douleur (serrer les abdos là où j’ai mal (les ab quoi?) et souffler comme dans une paille). Bref, on s’occupe entre deux TV.
Mini-Koala est bloqué par un bourrelet que fait le col. Le temps est interminable. J’ai toujours mal. Je rêve de faire du ballon.

 

Samedi 2 avril, vers 8h45 :

L’auxiliaire de puériculture amène le berceau dans la salle d’accouchement « pour que ce soit plus concret ».
On entend les pleurs d’un bébé dans la salle d’en face. On se dit que la dame, elle, elle a fini et qu’elle a son bébé dans les bras.
La sage-femme m’installe les étriers. Elle me fait essayer de pousser (bloquer la respiration et tirer sur les bras). Je continue de respirer pour la douleur. Je me dis que pousser et respirer pour la douleur sont deux choses incompatibles, mais on n’en est pas encore là.
Le gynéco entre dans la salle. Il m’explique la suite : il va poser une ventouse pour que Mini-Koala puisse enfin passer le col (et oui, Mini-Koala n’a pas vrillé, donc il regarde en l’air… comme ses parents), mais moi je dois pousser. Ok, je suis là pour ça, hein?
Je commence à pousser lorsqu’on me le demande. Le gynéco tire sur sa ventouse…. qui se décroche et vole derrière lui…. 2 fois ! Il me dit qu’il voit ses cheveux. Le Koala regarde, moi j’ai le droit de les toucher et la sage-femme me dit qu’on pourrait lui couper des mèches. Des mèches, carrément ????  Allez, on y retourne ! Moi je me concentre sur les voix qui me demandent de pousser et d’arrêter.

 

Samedi 2 avril, 9h18 :

3 contractions plus tard, on me pose Mini-Koala, tout chaud et tout doux sur le ventre. Les larmes coulent sur mes joues. Oubliées les douleurs des 3 dernières heures. Il a de la voix ce petit être ! Deux auxiliaires ou sages-femmes le frottent pour le réchauffer et soulèvent le drap qui l’enveloppe au bout de quelques secondes. Mini-Koala est une fille et a effectivement beaucoup de cheveux. Je la regarde et les larmes continuent de couler. On me demande de lui parler pour la rassurer, mais les mots ne veulent pas sortir. Les émotions se bousculent dans ma tête : on s’est battus autant qu’on a pu et aujourd’hui, après 4 ans et 9 mois de combat, nous avons réussi. Nous sommes parents, je suis maman.
Après quelques secondes, je lui dis bonjour et on nous demande son prénom que l’on donne en chœur !
Elle est reprise pour les premiers soins. Elle pèse 3, 180kg et a ses yeux grand ouverts pour tout regarder autour d’elle.
Le gynéco continue de s’activer entre mes jambes. Il me dit d’un air tout désolé qu’il a dû couper et qu’il doit maintenant me recoudre. Je lui réponds que je ne suis plus à quelques points après tout ça ! (Bon, quelques jours plus tard, je vais les maudire ces points.) Il regarde mon placenta et j’avais pas prévu de le voir moi (c’est gros ce machin quand même). Je le laisse faire ce qu’il a à faire (sympa la sonde urinaire, trois fois) et je regarde le Koala, Mini-Koala et l’auxiliaire. C’est un papa ravi et aux petits soins, qui parle à sa fille pour la rassurer. Mes larmes recoulent.

On me ramène ma fille pour le peau à peau et la tétée d’accueil. Deux heures de bonheur. Le début d’un nouveau chapitre. La fin de 4 longues années de galères, de peines, de peur.

 

 
Pour les petites anecdotes :

A 9h31, je demande au Koala à quelle heure elle est née. Il me dit qu’ils ont dit 9h18, je lui réponds que je n’ai rien entendu.
J’apprends par la même occasion qu’il n’a pas pu couper le cordon. Lorsqu’il s’est approché, le gynéco s’est empressé de couper et a dit que le champagne c’était pour lui. Une façon délicate de dire qu’il y avait urgence. Je n’ai rien entendu.

J’ai appris le lendemain qu’à sa naissance, ils avaient annoncé que c’était une fille. Je n’ai rien entendu. Le Koala et moi ne l’avons donc pas su de la même façon, alors que nous étions dans la même pièce.Quand je vous dis que j’étais concentrée sur la poussée !

 Je suis devenue Maman, mais je reste à jamais une Pmette. Il y a des blessures qui ne guérissent pas totalement. Celle-là me permet chaque matin de connaître ma chance.

23 commentaires »

41sa+1 : LA rencontre

Mini-Koala a fini par pointer le bout de son nez samedi matin.
C’est une fille « capillairement pas en retard » ❤ (merci Ballerine pour l'expression !), comprendre que notre brunette a les cheveux déjà longs.
Je reviendrai vous raconter cette folle aventure. Mais le message d'aujourd'hui est assez simple : ne lâchez rien, battez vous de toutes vos forces, car le Bonheur à l'arrivée est encore plus grand que ce qu'on peut imaginer !

26 commentaires »