Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA… Avec un Happy End !

9SA+5 : le dernier rdv avec Docteur Sourire

Hier avait lieu l’écho qui aurait dû être la première (je n’aurais jamais tenu jusque-là !!!).
Tout va très bien !
Mini-Koala mesure maintenant 29,7mm. Il ressemble de plus en plus à quelque chose : la tête commence à se séparer du tronc, il a des bras, des jambes et mêmes des ébauches de doigts. On a pu voir son petit cœur et, nouveauté pour nous, l’entendre ! (177bpm et un bruit à vous décrocher une larmichette ! ) Et surtout, SURTOUT, on l’a vu gigoter dans tous les sens, et ça, ça nous a fait délirer !
Je bascule du côté PB (C49, ça va, ça compense un peu) et le Koala va devenir gaga d’ici peu. On sait à quoi s’attendre !

Docteur Sourire était presque aussi heureux que nous en le voyant bouger, et il a insisté pour qu’on vienne lui présenter Mini-Koala quand il sera avec nous.

Côté suivi de grossesse, on a choisi notre lieu de suivi et d’accouchement, il était temps.
Je continue l’acide folique et la progestérone. Mais Docteur Sourire m’a parlé de l’ordo et a oublié de me la faire, j’y retourne donc ce matin. Je saurai jusqu’à quand je vais faire pipi des paillettes (licorne Inside).
L’écho des 12 SA risque de changer de date et de se faire à 13SA+4 (soit le 22 septembre), ce qui va me forcer à demander une autorisation d’absence. J’entends déjà crier ma secrétaire…

Je vous souhaite à toutes et tous de vivre ce moment magique très vite, parce qu’en vrai il est encore mieux que ça.
Je vous embrasse, accrochez-vous, (pour le moment) ça en vaut la peine. Vraiment.

41 commentaires »

Banque et pma

Avec le Koala, nous avons profité de nos vacances pour visiter les urgences gynéco renégocier notre prêt immobilier.
Après avoir fait le tour des banques, on a trouvé la meilleure offre, qui nous fait économiser pas mal d’argent : on se lance.

Oui, mais je savais qu’il y aurait un hic.

Autant, pour la souscription du prêt, nous étions en essais, mais pas en pma (on a signé en janvier 2013 et commencé la pma en juillet 2013).

Là, les choses se sont un peu gâtées au moment de valider l’assurance.
A la  question : Souffrez-vous d’une  maladie, affection ou je ne sais plus quoi, on répond non (sans être vraiment convaincus).
Suivez-vous un traitement : l’acide folique et la progestérone obligent à répondre oui.
Avez-vous été opéré lors des 5 dernières années : oui aussi.

Il ne fallait que des non : sur 5 questions on a déjà 2 oui…
Pas grave, je repars avec mon questionnaire de santé à remplir, ce n’est pas pour ça que l’assurance ne voudra pas de moi.

Puis j’ai ouvert ledit questionnaire : 70 questions plus tordues les unes que les autres !

Mes préférées : Au cours des 12 derniers mois, avez-vous consulté un médecin? (date, motif, résultat) –> Vu la place pour répondre, on n’est pas dans la marde Et puis qui n’est pas allé chez le médecin en un an?
Avez-vous fait un bilan de stérilité? Date? Ca ne se fait pas en un jour! Motif? Pour le plaisir des écho endo !  Résultat? Euh… j’ai bien peur que mon parcours ne tienne pas sur la microligne !!
Pour les femmes, aide à la procréation? (Comme je dis à mes élèves de cp : Phrase?) Nombre de tentatives? (5 points pour répondre, là aussi ça va être difficile) On compte toutes les tentatives, ou seulement celles de la sécu? Dates? (20 points pour répondre, c’est serré!)  (Bon, j’ai choisi d’écrire : 4 IAC 2 FIV et de préciser « décompte sécurité sociale » en faisant des flèches pour relier à  la question ! )

.
J’ai mis l’après-midi à répondre aux diverses questions, mais surtout, je suis toujours en train de courir après Docteur Sourire pour pouvoir récupérer les comptes-rendus opératoires des 3 ponctions.

Moralité : la banque et la pma ne font pas bon ménage !
.
Je reviens vite vous donner des nouvelles du rendez-vous écho de demain avec Docteur Sourire. Bonne journée !

73 commentaires »

Jamais 2 sans 3…

Jeudi soir (à 7SA+6) : saignements épisode 3 (toujours marron).
Put@in de Bordal de Marde !!!!
Les nausées ont disparu depuis mardi ou mercredi.

Nous avons des copains à la maison, ils ont fait 50km pour venir, on s’apprête à partir au resto : on ne va pas les foutre à la porte pour aller aux urgences (j’avoue y avoir pensé quand même…). Je glisse discrètement au Koala un mot sur l’état de mon fond de culotte, les larmes montent, je tente de ne pas les laisser couler et nous décidons d’aller au resto quand même. (C’était bon, mais j’étais pas vraiment là…)

Nous rentrons : encore des traces, je vais me coucher. Angoisse, crise de larmes, limite spasmophilie, nuit quasi-blanche : ma vie est passionnante.

Vendredi matin (à 8SA): j’appelle le gynéco à la première heure. La secrétaire voit avec lui, elle doit me rappeler.

Je rappelle à 10h30. Il ne peut pas me prendre aujourd’hui (enfin, il me fait bien comprendre que ça le fait chier) et il est en vacances ce soir. « Mais allez passer une écho ». Il est mignon, mais sans ordo les cabinets de radiologie ne veulent pas de moi et les gynéco que le Koala appellent sont soit en vacances soit saturés. J’insiste auprès du Koala pour les urgences gynéco, on s’engueule (j’étais de trèèèèèèèèèès bonne humeur, vous vous en doutez…. Pardon mon Koala ❤ ), il ne veut pas y mettre les pieds. (Faut dire qu’il y a deux semaines il a accompagné un de ses collègues aux urgences et qu’il a attendu 8h avec une double fracture au bras sans qu’on s’occupe de lui…)
Ils nous aura fallu deux heures pour comprendre que le Koala ignorait l’existence des urgences gynéco, sympa le quiproquo…

Il a donc rappelé d’autres gynéco, dont une qui lui a répondu « Je ne devrais pas vous dire ça, mais n’allez pas à l’hôpital de votre ville, ils ne s’occuperont pas de vous ». Ah oui, quand même les gynéco te disent de ne pas y aller, ça te confirme un peu la réputation pourrie de l’hosto!

Nous sommes donc partis du côté de chez Docteur Sourire (qui est toujours en vacances), aux urgences gynéco. Nous n’étions pas seuls, et au bout d’1h30 d’attente c’était enfin à nous.
Le gynéco était top ! Jeune et souriant, qui prend le temps de te poser les questions, d’écouter (en version courte) notre parcours et surtout de nous rassurer.

Examen au spéculum : RAS. Les pertes sont sûrement dues à la progestérone (« 3 par jour, ah quand même! »)
Tout va bien : Mini-Koala mesure 16mm, a toujours un petit cœur qui bat (toujours pas de son pour nous… 😦 ) et commence à avoir des moignons. Bref, je me retiens de vous mettre la photo de l’écho, ça ferait un peu trop MILK d’entrée !

58 commentaires »

7SA+5 : retour à la normale

Voilà, comme la semaine dernière, ça n’a duré qu’une journée. Mais quel stress ! (Je crois par contre que le stress lui n’est pas reparti).

Je ne suis pas allée aux urgences (c’est pas l’envie qui manquait!!!!) car comme on me l’a si bien dit en février et la semaine dernière : il n’y a rien à faire à part se reposer (et puis l’idée de me faire écho-endo-chattaliser et d’aggraver le truc ne m’enchantait pas). Alors j’applique. (Bon, aujourd’hui j’ai quand même accompagné le Koala parce qu’il voulait me montrer le carrelage pour la salle de bain… 30 minutes plus tard, j’étais cuite !).

Vos petits mots et nombreux témoignages m’ont remonté le moral : merci ❤
Pour la suite, on continue de tout croiser, il n’y a que ça à faire.
Encore deux semaines à attendre avant de revoir Docteur Sourire : le temps me parait bien long….

32 commentaires »

7SA+4 : le retour des saignements

Là, si je vous dis que j’en ai ras-le-bol, vous me croyez ?

Comme jeudi, ce n’est pas rouge et ça a l’air de s’être arrêté (juste le temps de flipper en somme), c’est déjà ça. Mais là, je ne peux pas mettre ça sur le dos de l’écho parce qu’il n’y a pas eu d’écho.

Bref, je profite à fond. Et plus les jours passent, plus je pense que DNLP en est vraiment une (de p****).

Je me traine sur mon canapé en limitant tous les efforts au minimum (donc il me reste : aller aux toilettes (avec du PQ blanc, évidemment) et remplir mon verre d’eau. Puis jouer à Candy Crush, faut bien s’occuper.) Ma vie est encore moins passionnante que la tienne je crois La Reine.

Je crois que j’ai pas coché la case « concevoir un bébé sans emmerde »… et je le sens bien là !!

Mais je garde espoir, hein…

sans-titre (3)

21 commentaires »

7SA (enfin j’espère !)

Pas de nouveaux saignements depuis hier matin (seulement les « restes », pardon pour les détails).
J’ai appelé le gynéco ce matin : la secrétaire confirme ce qu’elle m’a dit hier, c’est sûrement l’écho (la double écho même) qui a fait saigner le col. Elle devait faire passer le mot au doc et devait me rappeler si jamais il fallait que je fasse quelque chose.
Elle n’a pas rappelé. Et comme on dit : pas de nouvelle, bonne nouvelle.

Alors je garde espoir, mais je redoute d’aller aux toilettes et de trouver du sang…

Plus que 2 semaines et 5 jours avant la prochaine écho, programmée avec Docteur Sourire.
D’ici là, j’espère que tout ira bien.

25 commentaires »

6SA+6 : la mauvaise surprise du matin

Je n’avais pas franchement prévu de vous écrire aujourd’hui, même si ça y est, nous avons enfin terminé la deuxième chambre, et que ça valait au moins les toilettes ficelle. Mais DNLP en a décidé autrement.

.

En résumé : Je profite à fond là!

Le fourrage de dinde à la progestérone s’est retrouvé ensanglanté (vieux sang marron, vous avez les détails, de rien, ça me fait plaisir).

Appelle au gynéco de ma copine (puisque toujours pas de Docteur Sourire, qui est encore en vacances). Il est exceptionnellement injoignable aujourd’hui parce qu’il opère (encore un coup de DNLP?). Mais sa secrétaire me dit que c’est sûrement dû à l’écho endo d’hier, que c’est probablement pas très grave. J’ai deux options : rappeler demain pour avoir l’avis du doc ou aller aux urgences gynéco. Mais dans tous les cas, si FC il doit y avoir, on ne pourra rien y faire. (Ca me rappelle février cette histoire…)

Vous auriez sûrement choisi les urgences. Mon Koala n’était pas chaud du tout pour qu’on mette les pieds dans notre hôpital : je n’avais pas mal, ce n’était pas rouge. J’ai décidé d’attendre l’après-midi.

Je n’ai pas eu de nouvelles pertes. J’appellerai donc le gynéco demain à la première heure, sauf si les saignements reprennent entre temps.

Là, je fais mon veau sur le canapé, puisque c’est le seul remède qui pourrait s’avérer efficace.
Je ne vous cache pas que les angoisses de février sont là. Mais j’ai décidé de croire en mon Mini-Koala et de mettre les saignements sur le dos de la sonde endo (magnifiquement emballée dans un gant…. c’est moins classe que dans une capote.)

.

J’ai pas dû être suffisamment claire avec DNLP la dernière fois : LACHE-MOI boréal !!!!

Ps : Je vous tiens bien évidemment au courant de l’évolution de la chose. Tous les croisages sont les bienvenus, de même que les menaces à DNLP. (Ca ne changera rien, mais ça vous défoulera !)

30 commentaires »

6SA+5 : l’écho de datation

262

C’est un embryon de 7,82 mm que nous avons pu voir aujourd’hui : bien accroché, avec un petit cœur clignotant. Comme Mamzelle Fleur, nous n’avons pas eu droit au son. Il nous faudra être encore un peu patients.
Ouf, nous sommes rassurés : jusque-là tout va bien, le contrôleur a validé notre ticket pour le plus beau des voyages.
Bon, il va falloir que ma trompe gauche et moi ayons une bonne explication.
En effet, le Koala, encore inquiet du possible effet « chasse-d’eau » d’une trompe qui se vide (super expression que l’on doit au Docteur Sourire) a pensé à demander si l’hydrosalpynx était encore visible et si, si la trompe se vidait, cela était encore risqué pour notre embryon ou s’il était suffisamment gros pour rester accroché. Réponse pas franchement des plus rassurantes : il y a un risque si l’hydrosalpynx est gros. Je me suis donc déshabillée une deuxième fois pour avoir le droit, que dis-je, le privilège d’avoir ma deuxième écho endo du rendez-vous! Vous aussi vous trouvez que je suis pistonnée? Que voulez-vous, c’est pas donné à tout le monde d’avoir une trompe qui fait sa belle.

Il y a bien encore une inflammation de la trompe. Mais comme le doc n’avait pas de mesure pour comparer, il ne sait pas si la trompe a diminué ou pas. Il faudra voir avec Docteur Sourire le 26 août. Je profite Miliette, je profite ! D’ici-là, Chère Trompe, j’aimerai que tu continues à te faire discrète.

30 commentaires »