Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA… Avec un Happy End !

~MILK~ Vous donner des nouvelles : 1ere partie

le 3 novembre 2016

Ça fait des semaines que je dois vous écrire cet article, aujourd’hui je me lance! Il me faudra plusieurs jours pour tout vous dire…
Des nouvelles « allaitement » :

Durant mes années de Pma, je disais « L’allaitement? Oui, j’aimerais essayer. Si ça marche tant mieux, sinon c’est pas grave. » 

.

Puis Mini-Koala, serial téteuse à ses heures, est arrivée. Et l’allaitement s’est mis en place tout seul, comme une évidence. 

.

Puis pour ses 8 jours, un engorgement, un bébé affamé, des heures de hurlements, des grammes perdus, une boîte de lait achetée que je ne veux pas ouvrir, et ma sage-femme qui a réussi à tout remettre en place (vive le tire-lait!). Des tétées complétées avec mon lait.  Je suis alors passée en mode « L’allaitement? Oui, j’aimerais au moins un mois. »

.

Mini-Koala qui reste à 8 tétées expresses par jour, toutes les 2 heures la journée et une tétée la nuit. Apparition des coliques. Je m’accroche.

.

Avec le premier mois de vie, l’allaitement est devenu plus facile. Je me fixe un nouvel objectif : 3 mois. 

.

Le nombre de tétées ne diminue pas, mais nous avons droit à une nuit complète un peu avant ses 2 mois, on y croit! 

.

Nouvel objectif que je me fixe : août, pour un sevrage en douceur. Je n’envisage pas d’allaiter en travaillant. Et le tire-lait, c’est un peu chiant quand même.

.

L’été est là, nous finalisation l’inscription à la crèche. La directrice m’informe, un peu par hasard, que je peux leur donner mon lait. Pour moi c’est vraiment compliqué de concilier boulot et allaitement.

.

Je finis ma rééducation du périnée et lors de la dernière séance on parle allaitement. J’évoque les larmes aux yeux la nécessité d’arrêter mi août pour cause de reprise du boulot (à temps partiel) dès septembre. Ma sage-femme me dit que rien n’est impossible, et surtout, qu’elle ne me sent pas prête à arrêter. Les larmes coulent. Il me reste 1 mois et demi pour prendre ma décision, elle me propose de participer aux réunions allaitement qu’elle organise chaque mois, idéales pour échanger avec d’autres mamans allaitantes.

.

Fin juillet, j’envisage de continuer l’allaitement après la rentrée, dans l’idéal j’aimerais aller jusqu’aux 6 mois de Mini-Koala. La réunion confirme mon choix, je ne suis pas prête à arrêter de toute façon.

.

Août, 7 tétées par jour, 3 nuits d’affilée. On y croit vraiment. À tort. C’est en fait le début de 2 semaines catastrophiques, avec des nuits à 4-5 réveils. Mini-Koala ne veut s’endormir qu’en tétant, je me désespère de la situation. C’est aussi l’apparition de la sucette, notre sauveuse! (Sauf quand il faut la remettre la nuit, évidemment.)

.

Septembre et la reprise (à mi-temps), après 9 mois d’arrêt et 5 mois de vie commune avec Mini-Koala. J’angoisse davantage pour les repas que pour la séparation, je culpabilise un peu. Après des nuits d’insomnie passées à imaginer l’organisation laitière, je me décide à admettre que si Mini-Koala doit prendre un biberon de lait artificiel ce n’est pas un drame. Je peux enfin penser à la séparation. C’est aussi l’adaptation à la crèche, sur 15 jours. Mes journées passent au rythme du tire-lait, pour assurer les repas de Mini-Koala loin de moi pendant ces deux semaines pleines. (On est toujours à 3 voire 4 tétées sur le temps de la crèche, alors qu’on devrait être à 2 biberons…. Quelle quantités prévoir par biberon? On part sur 150ml, et je la ferai téter dès que je la récupère.) Heureusement que j’avais fait un stock dans le congélateur.

.

Fin de l’adaptation, fin des réserves de lait. Mini-Koala, 5 mois et demi, ne fait toujours pas ses nuits. On complète la tétée du soir avec du LA. Je suis assez fière d’avoir tenue jusque-là avec mon lait. J’espère désormais que ce bébé rassasié va enfin dormir. Elle se réveille encore. Raté. Nous ajoutons de la farine, toujours dans l’optique de faire nos nuits! Encore raté. 

6 mois, et le début de la diversification. On remplace le biberon du midi par la purée. Mini-Koala se régale. Ma lactation se casse la figure le même jour. Ce n’est pas grave, j’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé et la transition se fait en douceur.

Aujourd’hui, à 7 mois et un jour, c’était la dernière tétée. Un choix assumé avec le sourire, enfin.(Et quelques cernes!)

Publicités

15 responses to “~MILK~ Vous donner des nouvelles : 1ere partie

  1. Yukie dit :

    J’ai allaitée mon fils de façon exclusif jusqu’à ses 5 mois. Contrairement à ta puce il a fait ses nuits à 1 mois et demi. Mon allaitement s’est terminé à 7 mois et demi 😥 mais c’était la fin logique il se désintéressait du sein. Sa ça avait été moi j’aurais continuer c’était tellement bien. Mais je préfère que se soit finit comme ça sans brutalité en douceur. Pour le deuxième se sera pareil à contrario de toi je ne travaille pas donc il n’y aura pas de limite de temps enfin si pas au delà de ses 1 an 😊 . Des bisous

    J'aime

  2. La chanceuse dit :

    ben dis donc bravo c’est drôlement chouette que tu es tenue jusque là car y a eu des moments pas évident avec l’allaitement.

    J'aime

  3. justomate dit :

    Oh bravo pour avoir si bien tenu ! J’admire cela et j’aurais aimé avoir tenu aussi longtemps que toi !
    Comme toi je n’avais pas « plus que ça » l’intention d’allaiter, finalement j’ai essayé et ça m’a plu, mais je ne connaissais rien au truc du coup j’ai abandonné un peu vite…
    Je comprends également ton pincement au coeur quand il a fallu arrêter, j’ai aussi pas mal pleuré à cause de cela, obligée d’arrêter par la force des choses car je produisais de moins en moins de lait… Enfin… c’est ainsi… 🙂
    Je t’embrasse et j’espère que Mini-Koala va bientôt faire de bonnes grosses nuits ^^

    J'aime

  4. Félicitations !!! Je n’ai tenu « que » 2 mois, 1 au sein et 1 au tire lait, alors j’admire carrément ton parcours !

    J'aime

  5. Admirative… tout simplement!

    J'aime

  6. Bravo ! l’allaitement c’est fatiguant, le serial teting on n’en parle pas, et tirer son lait toute une organisation, surtout en reprenant le boulot. Tu peux être super fière de toi. C’est un beau cadeau que tu as fait à ta fille 🙂
    Comme je t’ai dit par SMS, ici aussi on s’était dit que complémenter avec un bib de LA et des céréales aiderait pour les nuits : ahahahah quelle arnaque 😉 j’en re-parlerai…
    J’aime beaucoup ton « Aujourd’hui, à 7 mois et un jour, c’était la dernière tétée. Un choix assumé avec le sourire, enfin ». Je suis admirative. Chaque matin, pour la tétée qu’il nous reste ici, je me dis « et si c’était la dernière » ? alors j’essaye de me concentrer sur la sensation, le moment présent et j’en ai les larmes aux yeux. Foutues hormones. Foutue sensibilité ! Tu crois que je vais réussir à arrêter, comme toi, sereinement ?

    J'aime

  7. Jòia dit :

    Ça fait plaisir, d’avoir de tes nouvelles et d’avoir ton expérience. Pour ma part j’appréhende déjà la conciliation allaitement et travail. Je ne sais pas trop encore comment je vais faire. J’ai aussi un serial téteur en puissance, et la sucette est notre sauveuse depuis le début, il ne peut s’endormir sans le soir.

    J'aime

  8. waitylily dit :

    Je me reconnais bien dans celle qui avait dit « une semaine pour essayer »… puis 1 mois, puis 3, puis la reprise du boulot et l’impossibilité de sevrer à ce moment là, la peur de tout faire capoter avec du LA. On en est à 6 mois et demi et je le sens bien moins intéressé, j’ai rempli mon objectif OMS des 6 mois, mais je ne suis pas sure d’être prête à arrêter. J’espère pouvoir le vivre aussi sereinement que toi.

    J'aime

Un petit mot ? C'est ici.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :