Koala en pma

Nos aventures sur le long chemin de la PMA… Avec un Happy End !

Reprise des hostilités

le 1 septembre 2014

Vendredi nous avons eu notre rendez-vous pour lancer la FIV ICSI. Monsieur Koala avait pris sa journée pour m’accompagner ( 🙂 ) ! J’en ai un peu marre de faire à chaque fois l’intermédiaire entre les explications de mon gynéco et les questions de mon mari. Là, au moins, ils peuvent se dire tout ce qu’ils ont à se dire.

Le docteur Sourire était presque à l’heure (5 petites minutes de retard alors que nous étions son dernier rdv, c’est plutôt pas mal), mais je l’ai trouvé beaucoup moins souriant que d’habitude (tout le monde a droit à ses mauvais jours, hein?), peut-être que c’était moi qui étais moins souriante (j’appréhende un peu ce qui peut encore nous tomber sur coin de la g***** pour la suite).

Nous avons commencé par faire un point sur la FIV 1, ma foi fort râtée.
Pour lui, l’absence totale de fécondation est trèèèèèèèèèèès rare, nous n’avons vraiment pas de chance. (On a pu s’en rendre compte, merci.) Il nous a rappelé qu’au début sa solution miracle était les IAC (nous avons commencé la pma avec « juste un Hünher négatif »….) et qu’il était persuadé que ça marcherait. Et puis à chaque étape on a découvert un nouveau truc, alors maintenant l’ICSI est la seule solution, mais il reste très confiant lui au moins. Ok. de toute façon, on n’a pas vraiment le choix si on le veut cet enfant.

Est venu ensuite le moment de planifier l’ICSI, et là, je crois que j’ai un peu paniqué.
Ma « seule » contrainte était qu’on me laisse tranquille en septembre, rapport à la rentrée scolaire et aux parents de CP qui ne le vivent pas très bien quand on s’absente dès le début de l’année. Bon ok, dernières règles le 19 août, prochain cycle aux alentours du 19 septembre, donc ICSI sur le cycle du 19 octobre (je rassure tout le monde : les dates restent très approximatives, DNLP n’est jamais très loin). Ce qui ferait une ponction la semaine du 3 novembre, c’est-à-dire la semaine de la rentrée des vacances de la Toussaint. Et c’est là que j’ai sombré. Je me suis rappelé le lendemain de la ponction et mon incroyable fatigue (à somnoler sur mon bureau, devant 29 élèves un peu inquiets) et surtout de ma semaine d’hyperstimulation où chaque mouvement était une torture très douloureux. C’est con d’être « toujours en vacances » est de ne pas en profiter pour se reposer, non?  Et puis surtout, novembre me paraît beaucoup trop loin pour la pauvre pmette que je suis. Alors j’ai demandé ce que ça donnerait sur septembre. Après un peu de négociations, nous avons trouvé un terrain d’entente. Je commence le Provames le 17 septembre (sauf si mes règles débarquent plus tôt, dans ce ca- là ce sera à J1) que je prends une semaine de plus que sur le cycle d’octobre et on fait une écho le 1er octobre pour lancer l’ICSI dans la foulée. Ce qui ferait une ponction la semaine du 15 octobre. (Oui, juste AVANT les vacances…. mais je ne pense pas qu’il aurait accepté de rallonger d’encore une semaine le provames, fallait pas abuser non plus!)
Raconté comme ça, ça a l’air serein comme discussion, mais en fait, dans la forme c’était un peu différent. Quand j’ai eu les deux possibilités sous les yeux, j’avais le choix entre avant ou après les vacances, et moi je voulais j’aurais souhaité PENDANT les vacances… Incapable de prendre une décision, je m’en suis donc remise à Monsieur Koala qui a ri en me rappelant que je ne savais pas ce que je voulais (pas faux…), mais que pour lui c’était pareil. Il ne m’a pas beaucoup aidé sur ce coup-ci ! J’ai donc pris mon courage à deux mains et un peu de temps aussi, pour déclarer que j’en avais marre d’attendre, et que ce serait donc sur Septembre avec un peu plus de Provames.

Pour le traitement, il ne veut pas changer le traitement : provames, gonal F 75 ui, orgalutran (aïïïïïïïïïïe!), décapeptyl ou ovitrelle selon l’envie le risque d’hyperstimulation, progestérone (hummmmm).
Je n’ai pas pu résister à lui poser une question qui me dérange concernant le nombre d’ovocytes. Comment il explique la différence entre les 13 follicules des échos et les 7 ovocytes recueillis? Pour lui, c’est normal (« de la perte à chaque étape » mais on n’est pas loin des 50% là!!) et 7 est un bon score. Pour moi, c’était décevant, mais bon, c’est lui le chef. Il m’a un peu rassurée en m’expliquant que les 7 étaient fécondables, donc de bonne qualité.

Voilà, on prend les mêmes, et on recommence.

En espérant pouvoir aller jusqu’au bout cette fois-ci.
En espérant pouvoir annoncer une bonne nouvelle dans quelques temps.

 

Publicités

Un petit mot ? C'est ici.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :